Humanité

D’éternels enfants

 

 

Nous sommes des enfants

Insouciants

S’aventurant aussi loin

Que se posent nos yeux,

Nos regards amusés

Dévorant l’horizon

S’éloignant à chacun de nos pas.

 

Nous sommes, dans le temps

Cette fleur de printemps

Fraîche, belle en toute saison

Se laissant emporter,  virevoltant

Au gré du vent sifflant, chantant.

 

A travers la multitude de paysages,

On s’évade, s’abandonne, voyage

Au-dessus des toits de tuiles rouges,

Ou de tôles ondulées et de verdure

Sous l’immense voute céleste.

 

Et, qu’importent,

Les rides, les faiblesses,

Les cheveux gris, les courbatures

Nous demeurons d’éternels enfants

S’aventurant aussi loin

Que nous emportent

Nos rêves sans fin…

©.2017_Réno Laurent

02/02/2017

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Runtotarget |
Maman, qu'est-ce que t... |
Janis Vernalis |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le rat de bibliothèque
| Sonicprophet traduction
| Noirs Grimoires