Amour

Les amants

 
 
Lune absente, nuit est complice ;
Les chats eux, sont gris ou sortis,
Dans le noir, tournent les souris,
Qui se préparent pour le vice.
 
On ne voit pas l’ombre qui glisse,
Le long des murs et jusqu’au lit,
Furtivement, sans aucun bruit.
L’alcôve est muette spectatrice.
 
Une lampe sur le chevet,
Et dans le miroir, son reflet,
Tentent d’illuminer la toile.
 
Sa lumière faible, dévoile,
Les amants nus et enlacés,
S’échangeant quelques doux baisers.
 
© 2016_Réno Laurent

 

 

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Runtotarget |
Maman, qu'est-ce que t... |
Janis Vernalis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le rat de bibliothèque
| Sonicprophet traduction
| Noirs Grimoires