Amour, Erotisme-Sensualité-se..., Femme

Blanchir la nuit

Laisse-moi arpenter le précipice

Laisse-moi au bord de la falaise,

Laisse-moi prendre mes aises

Et puis, tant pis si jamais je glisse…

 

Je veux tomber, chuter

Accrocher à tes hanches.

 

Avant que je n’embrasse le sol

Je visiterai bien d’autres cieux !

Plongé dans le bleu de tes yeux,

Laisse-moi prendre mon envol !

 

Et puisse, dans ton sein laiteux

Je trouve bien mieux que l’ivresse !

 

Qu’on se blottisse comme en hiver

Quand on se partage sa chaleur

Et que nous ne gardons d’ouverts

Rien d’autre que nos deux cœurs…

 

Des je t’aime en tendres murmures

À tes douces oreilles je verserai

Comme une cascade qui susurre :

« Mon eau c’est la félicité déversée ! »

 

Dans la nuit qu’on aura blanchie

Avant que le soleil, curieux, ne s’invite

Par -delà ces mondes qu’on aura franchis

Nous aurons trouvé comment tuer l’ennui

© Rénorin Laurent 21 08 20

 Blanchir la nuit dans Amour

Illustration Image Internet

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Runtotarget |
Maman, qu'est-ce que t... |
Janis Vernalis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le rat de bibliothèque
| Sonicprophet traduction
| Noirs Grimoires