Nature, poésie

Crépuscule (extrait)

20170121_174546

…Et lorsque, dans toute sa splendeur, le soleil,
Dans sa fuite au crépuscule, crée tant de merveilles
Embrasant l’azur de son feu, donnant aux arbres
Leur teinte rouge orangé, je demeure de marbre.

Qu’il s’en aille dormir, oui, qu’il libère le ciel,
Celui qui, toute la journée, te faisait de l’œil,
Me faisant par la même occasion de l’ombre.
Qu’il laisse descendre sur l’azur, le voile sombre

©2013. Réno Laurent
21/02/13 _24/02/13

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Runtotarget |
Maman, qu'est-ce que t... |
Janis Vernalis |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le rat de bibliothèque
| Sonicprophet traduction
| Noirs Grimoires