poésie

Le monde (Version1)

(Demain, pareil ou pire)

 our_opont_2004_by_pledent-d49m1hs

Mais quand vous croyez avoir tout vu dans ce monde,

Et que plus rien ne pourrait, alors vous choquer,

Vous êtes loin de vous douter une seconde,

Que les infos du soir, vont vous interloquer.

 

Devant ces titres, vous êtes presque insensibles :

Nouveau charnier découvert, Un corps démembré

Crimes racistes, Écoles prises pour cibles,

Policiers corrompus, Gosse enlevé, violé…

 

Vous êtes habitués, plus rien ne vous étonne,

Mais ils repoussent les limites de l’horreur,

Serait-ce pour savoir, si parfois on frissonne,

 

Devant leur œuvre, mais de marbre est votre cœur.

Vous êtes aussi froids que ces hommes malades,

Assassinant, violant, en chantant des ballades.

 

© Réno Laurent

Tous droits réservés_11/08/2015

 

Illustration Image Internet

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Runtotarget |
Maman, qu'est-ce que t... |
Janis Vernalis |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le rat de bibliothèque
| Sonicprophet traduction
| Noirs Grimoires