poésie

Vous êtes, nous sommes… le monde…

(Pour un temps…)                                               

 Le monde est vanité, violence, hypocrisie,

Crocodile à la peau dure, versant des larmes,

Qui, pour un temps, oublie alors sa fantaisie,

Quand soudainement, retentissent les alarmes.

 

Il range bien vite, là, sa discourtoisie,

Propose, tend la main, et maudit les armes,

Qui donnent au sol, cette couleur cramoisie,

Faisant presque oublier, d’une ville, ses charmes.

 

(extrait)

© 2015 Rénorin Laurent. Tous droits réservés.

19/11/15

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Runtotarget |
Maman, qu'est-ce que t... |
Janis Vernalis |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le rat de bibliothèque
| Sonicprophet traduction
| Noirs Grimoires