Archive | 4 juillet 2016

_La ville déserte_

  Isabella conduisait la voiture de son père, un vieux break usé par les longs trajets entre la pittoresque demeure et l’usine d’assemblage. La rue était sombre malgré les réverbères allumés. C’était donc la nuit. Par contre elle n’avait aucune indication sur le lieu. Quelques arbres et bâtiments lui paraissaient familiers, mais, il lui semblait […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Les Misérables_/ Ces gens

   Ils trainent la misère tel un membre mort ; ils supportent juste le souffle dans un corps, maintes fois battu, abusé, méprisé, meurtri, balloté à tous vents par la rudesse de la vie.   S’ils se reconnaissent à leur lourde démarche, ne crois pas qu’ils soient tous vêtus d’oripeaux,   (extrait) ©Rénorin Laurent_2013 Les mendiants […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Comment t’oublier

  Maintenant que tu t’es installée, que tu as pris place, tu es entrée dans mon être, âme et pensée,  ma vie, mon cœur apprivoisé,   me faut-il absolument te chasser, faire le vide, gommer, tout effacer, ne laisser aucune trace du passé, et, seul, continuer alors à avancer ?   Où a fui la joie […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Dans l’immensité du firmament,

Le soleil, un jour, m’a dit : « Quand, à l’horizon, Je disparais, n’écoutes pas, Ceux qui disent que je m’endors, Que je rejoins ma maison. Ailleurs, je brille, je luis, Je distribue mon or, Mais je suis toujours là.   La lune, une nuit, m’a raconté : Les semaines ou le ciel, le soir… […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Une f’âme

Bien souvent nous sommes pressés, D’une inconnue, le corps, enlacer Sans même chercher à la connaître, Juste en faire, une nouvelle conquête.   C’est ainsi que des hommes et des gamins Quinze printemps, n’ayant guère atteint, Rêvent, fantasment déjà, l’eau à la bouche, De posséder la dame toute nue sur la couche.   Essayez donc […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Ton rire

Ton rire me fait oublier, Que la vie est si dure, Qu’années après années, Ici, la misère perdure,   Que la récolte est perdue, Les champs sont ravagés, Par la guerre, les battues, Et qu’on y plante les tués.   Que ce monde est fou, Qu’on se contente de peu, Qu’on manque de tout, De […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Une tenue pour un voyage

   Dans l’intimité de cette chambre, Oh, elle faisait durer le moment, Se délectant de me voir languissant, Après son corps, moi, l’impatient, Aussi agacé, nerveux que ce membre.   Toute habillée, non, rien n’y parait ; Et qui devinerait que sur la belle, Se trouvait des dessous en dentelle, Laissant voir ces gros seins naturels, […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Vous êtes, nous sommes… le monde…

(Pour un temps…)                                                 Le monde est vanité, violence, hypocrisie, Crocodile à la peau dure, versant des larmes, Qui, pour un temps, oublie alors sa fantaisie, Quand soudainement, retentissent les alarmes.   Il […]

0 Commentaires En lire plus ... »

Qu’y faisiez-vous…(Au bois)

Tout au fond de ce bois, Personne ne vous voit, Personne ne vous entend… Vos gémissements, Vos cris de jouissance, Sont passés sous silence.   Les oiseaux ne diront pas, Les arbres ne répèteront pas, Qu’ils vous ont vue en sueur, Couchée sur un lit de fleurs,   À califourchon, à l’envers, Et les deux […]

2 commentaires En lire plus ... »

Leur repos

   Êtes-vous donc de ceux, qui s’assoient dans la ronde, Enfin pour invoquer, par quelque incantation, Ceux-là qui jadis désertèrent notre monde, Et qui, dans l’au-delà, n’ont qu’une occupation ?   Pourquoi dérangez-vous, le sommeil de vos proches, Pour leur raconter quoi ? Qu’il est beau le soleil, Où serait-ce alors pour leur faire des […]

0 Commentaires En lire plus ... »
123

Runtotarget |
Maman, qu'est-ce que t... |
Janis Vernalis |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le rat de bibliothèque
| Sonicprophet traduction
| Noirs Grimoires